Porte voiture

Choisissez une marque

Portière voiture d'occasion, les choses à savoir

Votre véhicule automobile est équipé d’une carrosserie constituée de divers éléments. Les portières en font partie, bien qu’elles ne soient pas entièrement solidaires de l’ensemble. Leur principale fonction est d’assurer l’entrée et la sortie des passagers dans le véhicule, mais l’évolution des technologies permet également d’optimiser les caractéristiques de cet équipement.

Dans tous les cas, les portières ont pour principale fonction d’assurer la sécurité et le confort du conducteur, mais aussi des passagers. Voici quelles sont les principales caractéristiques d’une portière pour véhicule automobile, ainsi que les situations dans lesquelles le remplacement de cet équipement devient nécessaire.

Les différents modèles de portière

La portière de voiture est un élément indissociable de la carrosserie de votre véhicule automobile. Selon les modèles, on peut trouver 3 ou 5 portières, le hayon arrière étant considéré dans la majorité des cas comme une portière classique permettant d’accéder au coffre. Les portières ont la particularité de s’ouvrir et de se refermer à volonté pour permettre aux passagers d’entrer et de sortir. Elles font ainsi l’objet d’un montage particulier « standard » sur des gonds ou à l’aide d’une charnière située le plus souvent à l’avant de la porte. Mais on retrouve fréquemment d’autres types de montage, selon les besoins et les contraintes :

  • La portière coulissante s’ouvre, comme son nom le laisse entendre, de manière coulissante grâce à des rails positionnés le long de la carrosserie. Dans ce cas précis, l’ouverture peut également se faire de manière automatique grâce à une impulsion électrique. Beaucoup d’usagers de la route apprécient le principe de la portière coulissante, notamment pour transporter des marchandises ou pour aider les personnes à mobilité réduite. Dans ce dernier cas, on retrouve également les portières escamotables, basées sur un principe équivalent.
  • La portière « antagoniste », devenue plus rare aujourd’hui, s’ouvre en sens inverse par rapport au modèle standard. Généralement, ces portières sont situées à l’arrière du véhicule, et sont davantage installées sur des modèles familiaux comme l’Opel Meriva.
  • La portière en ciseaux ou « en élytre » est moins fréquente, on la retrouve davantage sur des modèles de véhicule automobile d’exception et autres véhicules sportifs. Elle s’ouvre ainsi verticalement, vers le haut.

À noter que la portière « suicide » existait autrefois, mais elle a fait l’objet d’une interdiction totale par les pouvoirs publics à partir de 1964, ceci pour des raisons de sécurité. Ici, la portière s’ouvrait dans le sens contraire d’un montage standard (de l’arrière vers l’avant), un dispositif qui a rapidement démontré sa dangerosité.

Les composants du mécanisme d’une portière de voiture

Les portières ne se contentent pas d’être des points d’ouverture et de fermeture de votre véhicule automobile. L’évolution des technologies permet de moderniser grandement cet élément de sécurité, et de revenir sur certains points que l’on croyait acquis :

  • La poignée de portière : elle est en passe de disparaître, ou du moins de s’effacer durablement du paysage. Longtemps, les portières de voiture étaient équipées d’une serrure et d’un système de clé pour l’ouverture. Aujourd’hui, l’automatisation des tâches est sur le point de faire disparaître cet élément, au profit d’une ouverture automatique. Certains équipementiers comme le constructeur allemand Kiekert travaillent activement sur ces nouvelles technologies.
  • La serrure et le barillet : la plupart des véhicules possèdent encore un système d’ouverture et de fermeture classique des portières. Ainsi, chaque ouvrant de la voiture (portes, coffre ou capot) est équipé d’un système de fermeture composé de plusieurs éléments : la serrure (qui permet de maintenir l’ouvrant en position fermée, à laquelle les poignées et le barillet sont reliés), le barillet ou verrou (que l’on retrouve plus fréquemment sur les portières côté conducteur et passager), la gâche ainsi que l’élément d’ajustage. Ce dernier élément est davantage utilisé pour le verrouillage centralisé des véhicules les plus récents.
  • La charnière de porte : il s’agit d’une partie extrêmement délicate, qui peut avoir besoin d’un graissage avec le temps. Dans ce cas, on conseillera par exemple l’emploi d’une graisse sous forme de spray, dotée d’une forte capacité d’adhérence et conçue pour résister à la corrosion.
  • La garniture de portière : elle a très souvent une fonction esthétique, mais permet également d’insonoriser l’habitacle. C’est sur la garniture que l’on retrouve fréquemment de nombreuses commandes – telles que la poignée de la portière, mais aussi les commandes pour l’ouverture des portes, l’ouverture et la fermeture des vitres, les commandes pour la manipulation des rétroviseurs extérieurs, etc. Parfois, pour accéder à l’ensemble de ces pièces, il peut être nécessaire de démonter la garniture.
  • Les éventuelles protections : il existe de nombreuses protections pour les portières, comme les joints en caoutchouc. Ceux-ci sont situés autour du périmètre de la porte et garantissent une ouverture sécurisée tout en permettant d’éviter à l’eau et l’air de pénétrer dans l’habitacle. On relèvera également l’existence des bandes protectrices pour éviter les chocs involontaires.

Quels sont les problèmes nécessitant un entretien ?

L’entretien de votre voiture est nécessaire à son bon fonctionnement et pour des questions de sécurité et d’usage celui des portières est indispensable. Voici les signes qui doivent vous alerter :

  • La portière fait un bruit de grincement à l’ouverture et/ou à la fermeture : il s’agit très souvent d’un problème au niveau de la charnière, qui a besoin d’un graissage. Nous avons vu plus haut qu’un spray professionnel peut suffire pour obtenir une couche protectrice, mais d’autres méthodes existent. Ainsi, on pourra avoir recours à une burette à huile, remplie d’huile moteur ou de n’importe quelle huile ménagère. À l’aide de votre burette, versez quelques gouttes plus particulièrement sur la goupille. Vous procéderez exactement de la même façon sur la charnière du capot moteur ainsi que sur le hayon.
  • Les joints en caoutchouc se ternissent, se craquellent et ont tendance à coller à la portière sous l’effet du gel : dans ce cas de figure, il est impératif d’intervenir rapidement sur les joints de la portière à l’aide d’un aspirateur pour enlever les traces de saleté et de poussière. Nettoyez ensuite les joints avec de l’eau savonneuse, puis essuyez-les avec un chiffon propre et sec. Vous pouvez ensuite appliquer un lubrifiant au silicone, de manière à les protéger durablement. Conseil pratique : procédez à l’entretien de vos joints en même temps que vous nettoyez votre habitacle, vous gagnerez ainsi un temps précieux.
  • < cette partie de la portière est constituée de nombreux éléments et matériaux : plastique, mais aussi cuir, tissu, vinyle, carbone, etc. Dans tous les cas, optez pour un produit de nettoyage spécifique comme un APC multi-surface. Pour les zones les plus sensibles, vous aurez recours idéalement à une brosse en poils de sanglier ou un pinceau, une serviette microfibres ou encore un nettoyant vapeur.

Comment changer sa portière ?

Avec le temps, les portières de voiture ou les éléments qui la composent peuvent s’user, il est alors nécessaire de remplacer l’intégralité ou seulement une partie de la portière.

Comme vous pouvez le constater, la portière de voiture est un élément de sécurité et de confort indispensable, qui ne cesse d’évoluer grâce à la technologie. Si quelques éléments sont amenés à disparaître dans un futur plus ou moins proche (comme la poignée de portière et la serrure qui l’accompagne), d’autres éléments automatisés font leur apparition et permettent même aux concepteurs de repenser le design extérieur des véhicules.

Alors que certaines opérations d’entretien ou de remplacement peuvent faire l’objet d’une intervention locale simple et rapide, d’autres manipulations plus délicates sur le plan électronique peuvent nécessiter l’intervention d’un expert. Dans tous les cas, vous trouverez assez facilement une portière d’occasion pour la marque et le modèle de votre véhicule, ce qui vous permettra de remplacer cet élément de sécurité dans les meilleures conditions possible.

  • La poignée de la portière ne fonctionne plus, ou les vitres refusent de descendre : dans ce cas de figure, il peut être nécessaire de remplacer le panneau intérieur de la portière. Commencez par vous équiper en conséquence, à l’aide d’un tournevis à tête plate et court, d’un tournevis cruciforme et d’un pic en métal de petite dimension. Ouvrez la portière et tentez de localiser le loquet ou clip du panneau de porte – ce composant est généralement en plastique. Repérez et retirez également les vis de montage, qui sont en principe au nombre de 4 ou 5. Cette manœuvre étant délicate, il sera peut-être nécessaire de vous faire aider par un professionnel.
  • La serrure de votre véhicule est cassée ou a été forcée : dans ce cas, sachez que le barillet n’est pas une pièce coûteuse et qu’il est possible de procéder à son remplacement pour économiser sur la main-d’œuvre. Munissez-vous d’un tournevis plat ou d’un tournevis cruciforme selon les cas. Vous aurez besoin d’enlever la garniture pour accéder au barillet – autrement dit, tout ce qui relève de l’habillage situé à l’intérieur de la portière. Il vous faudra certainement forcer pour retirer les agrafes ou « clips ». Là aussi, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un spécialiste de la réparation automobile si besoin.
SALAVERT
160 route de Pont St Esprit Rond Point Pompadour 84840 LAPALUD
Top