Feu arrière voiture

Choisissez une marque

Feu arrière d'occasion, les choses à savoir

Le bloc optique est une partie essentielle de votre automobile qui optimise la visibilité durant la conduite, notamment lorsque le véhicule roule de nuit. Il s’agit également d’un élément permettant d’être repérable facilement par les autres conducteurs lorsque la visibilité est mauvaise, comme par temps de pluie.

Dans tous les cas, il est impératif de disposer de phares en bon état pour vous éviter une contravention de troisième classe. S’ils sont endommagés, ils peuvent également être la cause d’un échec au contrôle technique, qui nécessitera une contre-visite pour défaillances majeures (comme ce peut être le cas avec les feux stop).

Principe de fonctionnement du bloc optique

Sur une automobile, l’ensemble des phares situés à l’avant et à l’arrière du véhicule constitue le « bloc optique ». Par souci d’exactitude, on n’oubliera pas non plus le rôle joué par la surface transparente placée devant les ampoules, et qui permet également une bonne diffusion de l’éclairage, tout en produisant une couleur spécifique.

Les phares sont principalement destinés à éclairer la route, mais ils sont également très utiles pour être repéré par les autres véhicules à l’avant et à l’arrière, notamment lors des intempéries. En d’autres termes, les optiques englobent non seulement les feux de jour, mais aussi les feux de route, les feux de croisement, de même que les feux de position (qui permettent avant tout d’être repérés sur la route par les autres véhicules).

Chacun des feux présents sur votre automobile a une utilité bien précise. Les optiques situées à l’arrière du véhicule correspondent essentiellement aux feux de position, de stop et de recul. La plupart du temps, leur coloration est rouge, de manière à indiquer une manœuvre spéciale de votre voiture.

Ainsi, vos feux de recul ne s’allument que lorsque vous effectuez un déplacement particulier, de manière à indiquer, par exemple, aux autres usagers de la route que vous êtes en train de reculer. Vous l’aurez compris : vos feux, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de votre véhicule, doivent être en excellent état de marche. Toute défaillance du système d’éclairage peut être considérée, lors d’un contrôle routier, comme une infraction de classe 3 susceptible de s’accompagner d’une amende de 68 euros.

Quels sont les différents feux positionnés à l’arrière du véhicule ?

Les feux stop

Les feux stop émettent une lumière rouge. Ils sont généralement positionnés sur les côtés du véhicule, sous les feux de position. Mais on retrouve également un autre feu stop, situé le plus souvent en haut du pare-brise arrière. Cet élément de signalisation prend souvent la forme d’une barre lumineuse rouge. Ils se mettent en marche lorsque vous mobilisez la pédale de frein, ce qui permet de signaler aux autres usagers de la route votre volonté de ralentir.

Les feux de recul:

Les feux de recul ne s’enclenchent que lorsque vous effectuez une marche arrière. La lumière émise par les feux de recul est claire, aux tons blancs, et n’est pas censée éblouir. Ce faisant, il convient de noter que l’installation des feux de recul n’est pas obligatoire, selon la réglementation et l’article R313-15 du Code de la route, bien qu’ils soient généralement présents systématiquement sur tous les véhicules. Les feux de recul font tout de même l’objet d’une inspection lors du contrôle technique, mais ils ne font pas partie des éléments pouvant donner lieu à une contre-visite ou un refus de validation du contrôle technique (1). Notons que selon le modèle du véhicule, on retrouve un feu unique ou plusieurs feux de recul.

Les feux de position:

Les feux de position se retrouvent à l’avant comme à l’arrière du véhicule. Leur puissance est insuffisante pour éclairer correctement la chaussée, mais ils ont leur intérêt en cas de stationnement ou d’arrêt sur une chaussée peu éclairée. Les feux de position se révèlent aussi particulièrement utiles lorsque la luminosité est réduite en agglomération ou par temps de pluie. Ainsi, on utilisera volontiers ces feux pour être vus à une distance de 150 mètres.

Les feux de brouillard arrière

Les feux de brouillard arrière ont la même utilité que les feux de brouillard avant : ils servent avant tout à optimiser la visibilité sur une chaussée non éclairée, lorsque la circulation se fait dans une nappe de brouillard ou durant de fortes chutes de neige. Cet éclairage n’est cependant pas obligatoire, et le conducteur ne peut subir aucune sanction en cas de non-utilisation de ces feux. On notera néanmoins que les feux de brouillard peuvent se substituer aux feux de croisement. Les feux de brouillard peuvent également faire l’objet d’une utilisation complémentaire aux feux de position.

Quels sont les types d’ampoules pour feux arrière ?

L’ampoule à filaments P21/5W pour feux stop/arrière

L’ampoule la plus courante pour les feux arrière/stop est la P21/5W (21W pour le feu stop, et 5W pour le feu arrière). Le principe de fonctionnement est simple : l’ampoule est équipée de deux filaments, chacun réagissant à une attitude de conduite différente : l’un de ces filaments réagit lorsque les feux de position sont allumés, l’autre uniquement lorsque la pédale de frein est mobilisée.

De cette manière, la lumière rouge émise est plus intense, et permet au conducteur situé à l’arrière de votre véhicule d’adapter sa conduite à la vôtre. Cet équipement remplace actuellement l’ampoule à filaments (incandescence) BAY15d. à noter que les ampoules leds P21/5W permettent d’obtenir un éclairage plus moderne, en plus d’offrir la garantie d’une visibilité optimale vis-à-vis des autres usagers de la route.

L’ampoule à filaments R5W 12V pour feu de position arrière

L’ampoule pour feu de position arrière est une « veilleuse » : elle est donc avant tout destinée à améliorer la visibilité de votre véhicule durant la journée. Durant la nuit ou en situation de visibilité réduite, il est indispensable d’alterner avec les feux de croisement. Dans tous les cas, l’allumage des feux de position n’est pas obligatoire, bien qu’ils contribuent nettement à augmenter la sécurité routière. Si les ampoules pour feu de position avant sont à filament W5W 12V, les ampoules pour feu de position arrière sont à filament R5W 12V.

À noter que l’ampoule est également susceptible d’éclairer le feu stop : dans ce cas de figure, il convient de choisir une ampoule de type P21/5W 12V. L’ampoule R5W 12V est constituée par deux ergots symétriques, avec un diamètre de culot équivalent à 15 mm. Il existe également une gamme d’ampoules T10 sans culot dit « Wedge Base ». Quant aux ampoules pour phare antibrouillard, elles peuvent être associées aux feux de position.

Quand faut-il remplacer les feux arrière ?

Comme vous pouvez le constater, le bloc optique est un élément essentiel d’une conduite en toute sécurité, et pour garantir la meilleure visibilité possible. Il est donc indispensable de surveiller cet élément en particulier, pour intervenir au bon moment lorsqu’un dysfonctionnement est constaté.

Par exemple, il sera fortement conseillé de détenir à l’intérieur du véhicule un lot d’ampoules de rechange pour le feu stop/arrière. Quel que soit le modèle de votre véhicule, sachez que le remplacement des ampoules pour feu arrière se fait généralement depuis l’intérieur de l’habitacle. Vous aurez donc besoin d’intervenir depuis l’intérieur du coffre ou du hayon.

À partir de là, le remplacement de l’ampoule défectueuse est une opération délicate, étant donné que toutes les ampoules sont regroupées au même endroit. Il convient donc de suivre un protocole précis qui ne doit pas excéder un quart d’heure au final et que l’on peut répéter à gauche comme à droite :

  • Ouvrir le coffre :vous allez devoir défaire le bloc optique arrière, qui est généralement fixé au-dessus de la roue arrière, à l’arrière du coffre, sur la droite et la gauche. Si le feu est positionné directement sur l’aile de la voiture, il vous faudra défaire la doublure semi-rigide censée dissimuler la tôle – il s’agit la plupart d’un temps d’un tissu doté d’une épaisseur plus ou moins importante.
  • Atteindre l’optique : à partir de là, vous avez la possibilité d’attraper et d’enlever directement l’ampoule. Sinon, vous allez devoir dévisser le bloc optique, maintenu par une vis noire dans l’angle. Dévissez-la dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre, de manière à désolidariser le bloc de l’habitacle.
  • Débranchez la prise et déclipsez la platine :celle-ci est généralement clipsée à l’aide de 4 attaches plastiques. Pour changer l’intégralité du bloc optique, il vous suffira de reconnecter la platine sur le nouveau bloc. Sinon, vous avez la possibilité de remplacer les ampoules séparément, en tenant compte de l’ordre de remplacement du haut vers le bas : feu stop, clignotant, feu de recul et feu de position en dernier. Il vous reste ensuite à replacer la platine dans le bloc, de rebrancher la prise et de revisser le tout à l’intérieur du coffre en vous assurant de son maintien.

Le bloc optique avant ou arrière constitue un élément essentiel de votre véhicule automobile, qui doit faire l’objet d’une attention soutenue de votre part de manière à vous éviter des problèmes de sécurité. Comme vous pouvez le constater, le remplacement d’une ampoule reste relativement accessible, bien qu’il puisse être préférable de confier cette tâche à un véritable professionnel de l’automobile pour plus de sécurité.

SALAVERT
160 route de Pont St Esprit Rond Point Pompadour 84840 LAPALUD
Top