Commodo voiture d'occasion

Choisissez une marque

Commodo d'occasion, les choses Ă  savoir

Certaines commandes de votre véhicule sont essentielles, voire vitales, de telle manière que vous devez pouvoir y accéder rapidement et simplement, sans vous mettre en danger. Le commodo répond à cette exigence, en regroupant un certain nombre de commandes sous le volant de votre voiture, à gauche et à droite. Cette publication vise avant tout à vous familiariser avec cet équipement, en vous faisant accéder à des informations de première utilité. Vous verrez également qu’il est possible de réparer ou de remplacer cette pièce par vous-même, en quelques minutes seulement.

Présentation du commodo de votre véhicule

Par « commodo », il faut entendre le regroupement des commandes à l’intérieur d’un boîtier, généralement placé sous le volant de manière à être accessible rapidement par le conducteur. Le commutateur de colonne de direction vous permet ainsi de manipuler un grand nombre de fonctionnalités essentielles, voire vitales, pour votre sécurité et celle des autres usagers qui vous suivent et vous précèdent : on pense notamment à tous les feux directionnels, le klaxon ou l’allumage des phares. Ainsi, on peut estimer que son développement par les constructeurs répond à des besoins d’efficacité et d’utilisation intuitive. Les commandes étant placées à proximité des mains, on les manipule presque par effet réflexe à l’aide de l’index ou du majeur. Avec l’évolution des technologies, le commodo intègre désormais bon nombre d’autres fonctionnalités, comme la possibilité d’interagir avec un autoradio GPS sans savoir besoin de délaisser le volant, ce qui augmente un peu plus votre sécurité.

Quelles sont les fonctionnalités du commutateur à gauche et à droite ?

Le plus souvent, le commutateur se présente sous la forme de deux petits leviers qui disposent pour chacun de trois positions. Ces positions peuvent être actionnées en tournant une bague ou manette sur son axe.

Le commodo de gauche regroupe généralement les fonctionnalités suivantes :

  • Une position « neutre », perpendiculaire à la colonne de direction : cette position revient à son point de départ automatiquement lorsque vous avez fini de tourner les roues et d’effectuer votre manœuvre. À ce moment, le clignotant cesse de fonctionner. Sur certains modèles de véhicule, le commodo revient à sa position de départ lorsqu’il est relâché manuellement. C’est le cas par exemple lorsque vous déclenchez le lavage des vitres ou pour les appels de phares.
  • Une position relevée : cette position permet généralement d’indiquer aux usagers de la route votre intention de tourner à droite.
  • Une position baissée : cette position indique généralement aux véhicules qui vous suivent que vous avez l’intention de changer de direction vers la gauche.

Le commodo de gauche accueille souvent une bague rotative dont la fonction est d’ajuster le réglage de certains équipements, comme l’éclairage et la signalisation extérieure. Par exemple, sur la plupart des modèles de véhicule Twingo, la bague en position AUTO permettra d’activer les feux de jour au démarrage du moteur ou au moment de la mise sous contact(1).

Le commodo de droite est généralement conçu pour contrôler le mouvement des essuie-glaces. Le conducteur du véhicule peut ainsi décider d’activer cette fonctionnalité, ou d’en contrôler la vitesse de balayage (la plupart du temps, il existe deux voire trois vitesses, d’un balayage lent jusqu’à un balayage plus rapide). La présence d’une bague rotative sur ce système permet au conducteur d’activer le balayage de la vitre arrière. Selon les modèles de véhicule, il sera également possible d’activer le liquide lave-glace, par le biais d’un bouton situé à l’extrémité du commutateur.

Quelles sont les défaillances fréquentes d’un commutateur ?

Le commutateur de colonne de direction est normalement conçu pour durer toute la vie de votre véhicule. Il ne nécessite donc pas d’entretien particulier, au même titre que d’autres organes sensibles de votre auto. Cependant, la présence de pièces électriques et mécaniques peut faire apparaître avec le temps des phénomènes d’usure ou de corrosion au niveau des contacts. Certains équipements peuvent ainsi se casser ou se déformer. Si vous constatez que l’utilisation des différentes fonctions du commutateur est plus difficile que d’habitude, c’est qu’il est probablement victime d’usure.

Voici les défaillances fréquemment rencontrées avec un commutateur de colonne de direction(2) :

  • Le mauvais fonctionnement des balais d’essuie-glace, quel que soit le mode, ou seulement en mode intermittent. Ou une défaillance complète de ces derniers lorsque vous les activez.
  • Les clignotants pour le changement de direction ne s’allument pas ou vous ne parvenez pas à les éteindre.
  • Le mode « plein phare » ne s’active pas.
  • Si vous sentez une forte odeur de brûlé dans l’habitacle, vous êtes probablement face à un phénomène d’oxydation ou de fermeture des contacts. Parfois, de la fumée apparaît en provenance de l’un des composants. Dans ce cas, un début de micro-incendie peut avoir lieu sur celui-ci.

Dans quel cas réparer ou remplacer un commodo ?

Avant de songer à remplacer un commutateur de colonne de direction, il peut être intéressant de le démonter pour inspecter les parties les plus sensibles, surtout si vous êtes confronté à l’un des phénomènes recensés ci-dessus. Si les contacts ne présentent aucune trace de dommages mécaniques, vous devriez pouvoir les nettoyer à l’aide d’un produit technique 3 en 1. Ce genre de produit permet d’éliminer les dépôts gras et saletés diverses, d’éviter l’oxydation et de rétablir les contacts électriques. Un produit de type WD40 permettant de dégripper les pièces mécaniques rouillées peut également faire l’affaire(3). Dans tous les cas, et quelle que soit la marque du véhicule, il vous faudra retirer le boîtier de commande. Pour cela, vous aurez besoin le plus souvent des outils suivants : un jeu de clef torx et un petit tournevis plat pour défaire les différentes fiches.

Voici comment procéder :

  • Commencez par démonter les vis de fixation du capot supérieur du volant. Avant toute chose, pensez à débrancher la batterie pour plus de sécurité durant les manipulations. Vous aurez ensuite besoin d’une clef de type torx. Ce sont des instruments dont la tête est équipée d’une étoile à six branches, et qui ne peuvent défaire que les vis torx. Dans certains cas, il pourra être utile de tourner le volant de manière à faciliter le démontage.
  • Délogez le capot inférieur, le plus souvent à l’aide d’un ergot à tirer vers soi. Lorsque la manipulation est faite, vous constatez que les deux parties de la protection du volant se désaccouplent.
  • Démontez le commodo du volant. Le commutateur est généralement fixé au volant au moyen de 2 vis de fixation de type torx. Prenez votre clef torx et démontez ces deux vis, retirez ensuite le commodo vers l’extérieur.
  • Débranchez les connecteurs, qui sont généralement munis d’un dispositif détrompeur ou « fiche ». Puis ouvrez le commodo, en repérant les différents ergots en plastique et en les retirant à l’aide de votre tournevis plat. Lorsque les ergots sont poussés suffisamment, le boîtier doit commencer à s’ouvrir en deux parties. Vous ferez attention à manipuler ces pièces avec précaution, car elles sont extrêmement fragiles.
  • Lorsque le commodo est ouvert, vous pouvez passer au nettoyage et à la désoxydation des contacts comme vu précédemment. Refermez ensuite les pièces plastiques et veillez à ce que toutes les pièces soient correctement placées à l’intérieur, pour pouvoir refermer le couvercle correctement. Replacez enfin les deux connecteurs électriques, puis le commutateur dans son logement d’origine. Procédez à l’envers pour la fixation, en remontant les deux vis torx de fixation, puis repositionnez les deux blocs plastiques autour du volant. Attention cependant à bien placer le détrompeur en dessous du volant.

Dans le cas où vous rencontreriez des problèmes plus importants, le remplacement du commutateur peut être nécessaire. Il s’agit d’une opération relativement simple et accessible, comme vous avez pu l’entrevoir dans les quelques lignes ci-dessus. Ainsi, lors du remplacement, vous n’aurez pas besoin de passer par l’étape de l’ouverture du boîtier pour le nettoyer. Vérifiez simplement, au moment du changement du commutateur, que le nouveau modèle correspond parfaitement et est compatible avec votre système. Pour obtenir plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à mieux vous renseigner auprès de votre garagiste professionnel.

Le commodo ou commutateur de colonne de direction est un équipement incontournable de votre automobile. Il vous permet de signaler un changement de direction, de manifester votre présence grâce au klaxon et également d’activer le liquide de nettoyage du pare-brise. Cet équipement, bien que conçu pour résister aux aléas du temps, peut être sujet à diverses mal-fonctions avec le temps. Le nettoyage et le remplacement de cet équipement de conduite sont relativement simples et peuvent se faire en 10 à 15 minutes. Les prix pratiqués en concession pour le remplacement du système sont susceptibles de varier fortement : comptez généralement aux alentours de 148 euros pour le prix de la pièce, et 112 euros de main-d’œuvre chez un concessionnaire agréé.

SALAVERT
160 route de Pont St Esprit Rond Point Pompadour 84840 LAPALUD
Top