Commande chauffage voiture

Choisissez une marque

Commande chauffage d'occasion, les choses Ă  savoir

Le chauffage à l’intérieur de l’habitacle constitue un élément essentiel de votre confort de conduite. Il est assuré le plus souvent par une série d’équipements répartis autour de votre tableau de bord, qui peuvent faire l’objet d’une modulation selon vos besoins. Le chauffage d’un véhicule a en outre une autre fonction que de vous assurer une température constante : il contribue également, par le biais d’une série de résistances placées dans le vitrage, à désembuer ou dégivrer celui-ci. Vous trouverez ci-dessous un certain nombre d’informations pratiques pour utiliser à bon escient les commandes de votre chauffage.

À quoi servent les commandes de chauffage de votre véhicule ?

Les commandes relatives au chauffage de votre véhicule ne servent pas uniquement à vous assurer une température constante à l’intérieur de l’habitacle : elles ont également, comme nous l’avons vu ci-dessus, d’autres fonctionnalités essentielles. Car le chauffage, c’est aussi la ventilation ! Ainsi, même si tous les véhicules ne disposent pas d’un système de climatisation perfectionné, la majeure partie des voitures en circulation dispose d’un système de ventilation permettant également de réchauffer l’intérieur. Le renouvellement de l’air est une donnée essentielle dans l’habitacle, ne serait-ce que pour neutraliser toutes les émissions liées au gaz d’échappement et autres résidus de la circulation susceptibles de s’infiltrer. Ainsi donc, les commandes du chauffage servent non seulement à vous réchauffer ou vous rafraîchir, mais c’est également un excellent moyen de protéger votre santé, grâce au renouvellement de l’air ambiant.

Voici donc dans le détail les services fournis par les commandes de chauffage à proximité de votre tableau de bord :

  • Le chauffage : cette fonction est particulièrement utile lors des périodes de gel ou de grand froid. Le fonctionnement de cette commande repose sur la récupération de la chaleur d’eau, en provenance du circuit de refroidissement du moteur. Ainsi, lorsque vous allumez le chauffage, vous ouvrez un robinet qui laisse passer l’eau chaude dans le circuit de chauffage. Dès lors, le ventilateur n’a plus qu’à souffler l’air chaud vers les buses d’aérations intérieures.
  • La ventilation : au contraire de la climatisation, la ventilation ne permet pas réellement de rafraîchir l’air ambiant. En revanche, elle permet d’évacuer l’air et de le renouveler, de manière à baisser sensiblement les niveaux de CO2 rejetés par les gaz ainsi que par les occupants du véhicule. Mais ce système n’est pas efficace à 100 %. On notera en passant qu’il existe, sur la plupart des véhicules, une fonction « soufflerie en mode recyclage de l’air ». Ici, l’air ne provient pas de l’extérieur mais de l’intérieur du véhicule, ceci grâce à un volet placé sous les commandes, et permettant le contrôle de la provenance de l’air. Sur les modèles de voiture les plus modernes, le calculateur s’attache à limiter cette fonction, et rebascule automatiquement sur le circuit ouvert après un certain délai.
  • La climatisation : cet équipement n’est pas toujours « de série », et pour cause, il s’agit d’un système plus complexe, censé refroidir l’air ambiant à l’intérieur de l’habitacle. La climatisation utilise ainsi un gaz frigorifique qu’elle pressure et fait circuler dans un certain nombre d’éléments. Cette solution présente bien évidemment l’avantage de lutter contre les fortes chaleurs, mais comprend tout de même certains inconvénients comme la surconsommation d’énergie et l’utilisation de composés fortement polluants (les gaz réfrigérants par exemple). Ainsi, il est toujours conseillé de ne pas dépasser un écart de 5°C entre l’intérieur et l’extérieur. Pour activer la climatisation, on appuiera le plus souvent sur un bouton nommé « A/C » pour Air/Conditionné.

Comment entretenir le chauffage et la ventilation ?

Outre la climatisation qui n’équipe pas toujours les véhicules à 4 roues, le chauffage et la ventilation sont deux équipements parfaitement liés, qui ne peuvent faire l’objet d’une dissociation. Si le chauffage ne nécessite pas de nettoyage particulier, la ventilation en revanche requiert votre attention pour un fonctionnement optimal. Pensez ainsi à débarrasser les entrées d’air situées sous la baie du pare-brise, qui sont régulièrement obstruées par des impuretés (feuilles mortes, etc.). Veillez aussi à changer le filtre d’habitacle tous les ans, ou tous les 20 000 km selon les recommandations du constructeur.

Le filtre d’habitacle est un équipement qui peut grandement varier d’un modèle de véhicule à l’autre. Il est présent aussi bien sur les véhicules équipés d’une climatisation que sur les véhicules non équipés d’un tel système. Sa fonction principale est de « filtrer » littéralement les particules, tout comme les composants présents dans l’air extérieur. Il est généralement situé au niveau de l’entrée d’air, que l’on retrouve sous la baie de pare-brise, mais il peut également se trouver dans la boîte à gants ou derrière le moteur. Vous pourrez aussi le trouver à proximité du radiateur de chauffage ou « aérotherme », derrière la console centrale. Ainsi donc, un filtre en mauvais état ne permettra plus de faire circuler correctement l’oxygène dans un véhicule avec les fenêtres fermées. Pire : le dysfonctionnement provoquera à terme le grillage de la résistance du ventilateur en cas d’obstruction. Si vous observez une baisse de la puissance de la ventilation intérieure, de la climatisation ou du chauffage, ces signes devraient vous alerter.

Quand remplacer le radiateur de chauffage ?

Lorsque le robinet de chauffage est en position ouverte, il fait circuler de l’eau chaude dans le circuit de chauffage. Un ventilateur s’occupe ensuite de souffler l’air chaud en direction des buses d’aérations intérieures. Le radiateur de chauffage se comporte ainsi comme un véritable échangeur thermique eau/air, qui s’occupe de récupérer les calories contenues dans l’énergie thermique du moteur, pour réchauffer l’air de l’habitacle. Cet équipement ne fait jamais l’objet d’aucun contrôle lors de la révision du véhicule, le plus souvent à cause de son inaccessibilité. Il ne s’agit pas d’une pièce d’usure au sens strict, il sera donc impossible de le réparer. Dans le cas d’un dysfonctionnement, la solution la plus couramment employée est le remplacement. Parmi les problèmes rencontrés avec un radiateur de chauffage, on pourra remarquer :

  • Des traces au niveau du plancher ou de la moquette : il peut s’agir d’une fuite du liquide de refroidissement, qui provoque également une odeur désagréable. Dans tous les cas, il est conseillé de vérifier que la fuite ne provient pas du raccordement de l’équipement de chauffage au circuit de refroidissement. Il pourra être bon également de contrôler le robinet de coupure.
  • Une importante condensation à l’intérieur de l’habitacle qui peut être causée par une fuite au niveau du radiateur de chauffage.
  • Une baisse de température importante à l’intérieur de l’habitacle : il s’agit probablement d’un problème d’obstruction ou d’encrassement au niveau de l’aérotherme. La défaillance peut aussi venir du filtre de l’habitacle, qui peut être obstrué lui aussi comme nous l’avons vu précédemment.

Comment remplacer le radiateur de chauffage ?

Le plus souvent, le radiateur de chauffage se situe sous le tableau de bord, mais cela dépend du modèle de véhicule. Pour démonter l’ensemble, vous aurez besoin d’une caisse à outils, d’un bac de vidange ainsi que de chiffons. Voici comment procéder :

  • Commencez par débrancher la borne négative de la batterie afin d’éviter tout incident. De préférence, attendez quelques heures après l’arrêt du moteur pour ne pas vous brûler, et pour éviter toute déformation des matériaux utilisés. Puis démontez le tableau de bord pour accéder au boîtier.
  • Enlevez le compteur en débranchant les connecteurs ou le câble, puis démontez la console centrale.
  • Retirez la commande de ventilation : ceci inclut l’ensemble des boutons liés au boîtier de chauffage, de même que les câbles associés. Finissez ensuite de dévisser le tableau de bord, en accédant aux vis dissimulées derrière les éléments retirés précédemment. Selon les modèles de véhicule, vous aurez également besoin de démonter la boîte à gants.
  • Tirez ensuite doucement le tableau de bord vers vous, de façon à dissocier les derniers éléments attachés. Ceci fait, vous devriez apercevoir le radiateur de chauffage.
  • Placez votre bac à vidange sous le radiateur, et commencez à l’extraire. Ouvrez le bouchon du vase d’expansion, de manière à relâcher la pression sur le circuit de refroidissement. Laissez couler le liquide dans le bac prévu à cet effet. Retirez les durites liées au radiateur, puis retirez les tuyaux. Si vous ne parvenez pas à désolidariser ceux-ci du radiateur, vous aurez probablement besoin de démonter le boîtier de chauffage, fixé dans le compartiment moteur. Sinon, il ne vous reste plus qu’à retirer le radiateur. Nettoyez le reste du liquide de refroidissement à l’aide d’un chiffon.
  • Passez enfin au montage du nouveau radiateur en procédant en sens inverse, en vous assurant que celui-ci met à votre disposition les mêmes points de fixation.

Le chauffage est une donnée importante de votre confort sur la route, mais c’est aussi un élément vital pour le bon fonctionnement de la motorisation de votre véhicule. Un système de chauffage/ventilation encrassé réduira progressivement les fonctions essentielles de votre voiture, au point de causer des dommages importants à terme. Il faut donc surveiller régulièrement les entrées d’air et vous assurer que les filtres sont en bon état. En cas de doute et si vous hésitez sur la conduite à tenir, n’hésitez pas à vous rendre auprès du service entretien de votre concessionnaire le plus proche.

SALAVERT
160 route de Pont St Esprit Rond Point Pompadour 84840 LAPALUD
Top